Ces dernières années sont clairement marquées, au niveau international, par une augmentation des recherches sur la compréhension des difficultés d’apprentissage. Si certains troubles sont aujourd’hui mieux identifiés et pris en charge (la dyslexie par exemple), d’autres demeurent beaucoup plus complexes à définir, diagnostiquer, sans consensus clair, et font l’objet de moins de recherches, tant au niveau des sciences cognitives que de l’éducation. C’est le cas des mathematical learning disabilities (MLD). De nombreux termes sont utilisés, sans définition univoque, dans la recherche et dans la société : dyscalculie, innumérisme, dysmathématie…

Un nombre de plus en plus important de recherches pointe que les MLD sont hétérogènes et ne se réduisent pas à des difficultés dans le traitement de nombre.

Par ailleurs, les questions du repérage, de la remédiation et de l’intervention dans un contexte scolaire d’élèves ou même étudiants en difficulté avec l’apprentissage des mathématiques sont peu explorées dans la recherche en didactique des mathématiques. Soulignons que les institutions et les enseignants sont de plus en plus sollicités pour répondre à des demandes de mise en oeuvre de parcours scolaires adaptés.  

Dans ce contexte, le groupe francophone RITEAM (Recherche Internationale sur les Troubles d’Enseignement et d’Apprentissage en Mathématiques) est né, à un croisement d’approches théoriques didactiques.

Notre équipe est composée de chercheurs provenant de cinq universités et trois pays différents :

Suivez notre actualité et nos projets de recherche en consultant les différentes rubriques de ce site.